LES TOILETTES SÈCHES

INSTALLER DES TOILETTES SÈCHES

Quel matériel est nécessaire ?

Le matériel nécessaire pour mettre en place des toilettes sèches à litière peut-être très sommaire. Ensuite, suivant le niveau de confort souhaité on pourra améliorer l’installation. Il existe une grande variété d’installations de toilettes sèches, certains se contenteront d’une grande poubelle équipée d’une lunette. Nous parlerons d’installations un peu plus sophistiquées apportant un minimum de confort.

Pour l’aménagement intérieur

Installer des toilettes sèches dans la maison

Il faut dans un premier temps un seau, celui peut-être en plastique, en acier galvanisé ou en inox pour ce qu’il est possible de trouver facilement dans le commerce.

  • Les seaux en plastique présentent l’avantage d’être peu onéreux mais le plastique se tâche rapidement et garde les odeurs.
  • Les seaux en acier galvanisé sont une alternative intéressante en terme de prix et de durabilité, ils restent malgré tout chers et percent assez rapidement mais ils ne gardent pas les odeurs.
  • Les seaux en inox possèdent quant à eux tous les avantages : ils ne gardent pas les odeurs, se nettoient très facilement et sont très résistants. Seul bémol, leur prix plus élevé qui reste un frein important.

Le seau doit être installé dans un caisson intégré dans les toilettes ou indépendant.

Un petit bac à sciure (ou autres matières carbonées) doit être disposé à proximité du seau, il peut être intégré directement avec le seau ou bien être déposé à proximité des toilettes, cela peut-être un panier, un bac en bois etc.… (à chacun de choisir le récipient qui s’intègre le mieux à son intérieur).

Pour l’aménagement extérieur 

Il est important d’installer une aire à compost facile d’accès et fonctionnelle. En effet, la vidange des seaux peut devenir rapidement fastidieuse si l’on ne dispose pas d’un bac pratique dans une zone bien délimitée. Une arrivée d’eau disposée à proximité est très pratique et permet d’éviter des déplacements ou la mise en place d’un tuyau d’arrosage. De nombreuses techniques de compostage existent et seraient trop longues à décrire scrupuleusement sur ce site, référez vous aux ouvrages spécialisés, demandez conseils auprès d’utilisateurs expérimentés (associations référentes, maîtres composteurs…), ou suivez des formations spécifiques.


Une grande réserve à sciure peut être stockée à l’extérieur mais elle doit bien évidemment être à l’abri des intempéries. Des gros sacs poubelles permettant d’aller chercher la réserve dans une scierie font l’affaire cependant ils ne sont pas très esthétiques. On peut fabriquer une grande caisse ou bien un silo qui permettra de s’approvisionner plus facilement au quotidien et sera plus agréable à l’œil si la réserve est visible.

On peut se procurer de la sciure chez les menuisiers ou dans une scierie, il faut veiller à utiliser de la sciure issu de bois non traité au risque d’avoir des odeurs dans les toilettes et de polluer le compost. Pour des raisons évidentes, on évitera également les bois exotiques et les essences de bois locales naturellement imputrescibles.

© Gaia agence webdesign 2010